Le site (non officiel) consacré au BLMA... mais pas que !

Le coup passa si près...



En fin de saison, on a le droit de se lâcher un peu, tout en restant courtois même si c'est difficile. Eliminons donc tout de suite le problème de l'arbitrage. On sait comment Bourges est arbitré, il n'y a qu'à lire sur le net les impressions de ceux qui étaient à Rennes le week-end dernier. Tiens, d'ailleurs c'était Régis BARDERA... Ce soir, M. BARDERA a été fidèle à lui-même, c'est-à-dire limite (au-delà mêm de la limite) et moyennement honnête d'un bout à l'autre! Pour ne pas dire plus comme j'aurais pu le dire dans un premier temps... Voilà, c'est dit. Et même le MIDI LIBRE y fait discrêtement mais clairement allusion
Il faudra se demander un jour pourquoi il arbitre tant les berruyères...

Le coup passa si près...
Maintenant, nous n'avons pas non plus perdu ce match uniquement à cause de sa prestation. Car après, il y a eu un match. Et quel match!
12-8 après 10 minutes de jeu: quelle défense! Alexia PLAGNARD donnait mille fois raison à Valéry DEMORY de l'avoir intégrée dans le "5" de départ pour "coller aux basques" de Caps DUMERC (-1 d'évaluation à cet instant). Il fallait d'ailleurs un tir longue distance à 25 secondes du buzzer pour que les visiteuses restent dans le coup.
A la reprise, l'écart monte jusqu'à 19-8. puis 24-11 à la 24ème. +13: mais c'est qu'on finit par y croire!!! Malheureusement, un 0-7 viendra doucher quelque peu les enthousiasmes locaux. Valéry DEMORY aura l'occasion de pousser son premier coup de gueule envers l'arbitrage... Et même si Bourges avait décidé de jouer plutôt à l'intérieur, le rebond était lattois (16 à 11). A 30-22, on y croit quand même et on sent le coup jouable...

Malheureusement, les lattoises font comme la peña: elles oublient de reprendre le match! 0-5 en moins de 2 minutes et Valéry déjà obligé de prendre un temps-mort pour recadrer ses troupes. L'écart se stabilise ensuite autour des 5/6 points jusqu'à la 29ème: 32-27 (2 lancers francs d'Alexia), 34-29, 36-29, 36-32, 38-32. Malheureusement, c'est une nouvelle fois un 0-7 qui va permettre à Bourges de passer en tête pour la première fois à 38 secondes de la sirène (38-39). La pause intervient sur la marque de 38-41 et là, malgré le faible écart, on sent que les choses se compliquent... La défense acharnée du début de rencontre commence sans doute à peser sur les organismes et le secteur intérieur connait maintenant quelques difficultés...
Tout se jouera donc sur les dix dernières minutes, et même très rapidement. Revenues à 42-42, les locales encaissent coup sur coup deux tirs primés lourds de conséquences! 42-50 à la 37ème... Le navire tangue mais ne rompt pas: 46-50 à la 39ème... L'émotion commence alors à étreindre Elodie sur le banc, mais la Miss revient, une dernière fois sans doute, sur le terrain du Palais des Sports. Pas facile de jouer les yeux quelque peu embués, n'est-ce pas? Quelques secondes après, Caps DUMERC convertit ses deux lancers francs et donne ainsi une petite mais si importante victoire à ses troupes.

Le coup passa si près que le chapeau tomba... (Victor Hugo, La Légende des siècles, XLIX, IV)

Dimanche 26 Avril 2009
Dominique B.

Lu 2381 fois
Notez





Toutes les photos présentées sur ce site n'ont pour objectif que de proposer aux joueuses et à leurs parents la possibilité de voir leur équipe évoluer au sein du club. Les photos sont prises dans le cadre de matchs, d'entraînements ou de manifestations basket. Elles sont la propriété du www.lattesmontpellier-basket.com et ne servent en aucun cas à des fins commerciales. Si vous ne souhaitez pas qu'une photo sur laquelle vous figurez soit présentée sur ce site, vous pouvez en demander le retrait immédiat par mail.