Le site (non officiel) consacré au BLMA

Quelques fragments d'EuroBasketWomen malgré tout...



Après le Brésil 2006, l'Italie 2007, la Lettonie 2009, la Pologne 2011 et la France 2013 et la Hongrie 2015, ça fait drôle quand même de ne pas être à Prague en ce caniculaire mois de juin pour l'EuroBasketWomen 2017... On a beau se dire qu’obligations professionnelles et bac obligent, cela n'enlève qu'une toute petite partie de la frustration créée par le fait de voir défiler les photos publiées par ses amis sur Facebook ou d'entendre la voix de la fidèle Pierrette dans les tribunes, reconnaissable entre mille même sans regarder les images de la télévision.
Pourtant, le format de cet Euro ramassé sur 10 jours est idéal, à l'opposé des délirants 17 jours de la dernière session hongroise. Cerise sur le gâteau, ces quatre 1/8èmes de finale opposant les 2ème et 3ème de chaque groupe, limitant ainsi les possibilités de calcul lors de la 3ème journée et redonnant un réel bénéfice à terminer premier. Sans doute le système idéal, bravo la FIBA Europe !

Sportivement, cet EuroBasketWomen est aussi passionnant à plus d'un titre. Commençons par les "mauvaises" surprises. La République Tchèque organisatrice et ancien grand d'Europe, pourtant avec une équipe expérimentée et la désormais traditionnelle put*** d'américaine naturalisée ? Dehors à la fin du tour de qualification ! La Serbie, championne d'Europe en titre mais orpheline de Milica DABOVIC et Marina MALJKOVIC ? Dehors en 1/8èmes ! La Russie de la bombe Maria VADEEVA, elle aussi ancienne grande d'Europe à la recherche de son passé depuis bien longtemps maintenant ? Catapultée par les grecques en 1/8èmes elle aussi malgré elle aussi sa désormais traditionnelle put*** d'américaine naturalisée !
De "mauvaises" surprises donc, mais de jolies surprises également. Au premier rang d'entre elles sans conteste : la Belgique. Nos voisines, qui font leur retour à ce niveau après 10 ans d'absence, ont tout simplement signé un 3/3 en phase de poule avant d'écarter facilement l'Italie de Giorgia SOTTANA. Avec des joueuses exceptionnelles comme Julie VANLOO, Marjorie CARPREAUX ou Emma MEESEMAN et l'expérience d'Ann WAUTERS, on se prendrait presque à rêver qu'elles bousculent l'Espagne en demi !
Derrière la Belgique, la Grèce. L'incroyable Grèce. Pas beaucoup de rotations certes, mais un cœur "gros comme ça", Stella KLATSIDOU et surtout la non moins incroyable Evanthia MALTSI. De quoi se demander si ses 38 ans ne seraient pas une faute de frappe sur sa carte d'identité, demandez-donc aux turques (ou pseudo-turques) de Quanitra HOLLINGSWOTH, éparpillées façon puzzle par les 25 points, 10 rebonds et 2 passes d'Evina !

Photo FibaEurope
Photo FibaEurope
Et les favoris dans tout ça ? Conséquemment aux surprises évoquées plus haut, ils se réduisent au tandem franco-espagnol. Pour nos grandes rivales, le faux-pas contre la République Tchèque interpelle. Mais avec une équipe rodée à jouer ensemble et quelques joueuses emblématiques, nul doute que Marta XARGAI et ses copines devraient encore se retrouver en finale.
Pour la France, tout va bien, merci. En tout cas jusqu'ici, jusqu'à cette deuxième confrontation contre les grecques après celle de la phase de poule. Il reste maintenant le plus dur : aller jusqu'au bout. Chez les Bleues de Valérie GARNIER, c'est le collectif qui prime. Mais l'objectif reste d'aller jusqu'au bout pour lancer définitivement sur de bons rails la nouvelle génération de Marine JOHANNES et Alexia CHARTEREAU, pour confirmer la nouvelle dimension prise par Héléna CIAK mais aussi pour offrir à Gaëlle SKRELA et surtout Céline DUMERC la plus belle des médailles pour son dernier maillot tricolore.
Quoi qu'il arrive dimanche, une grande page du basket français va se tourner. Souhaitons que les dernières lignes s'écrivent en lettres d'or et devant une salle pleine, ces Filles-là le méritent bien !

Samedi 24 Juin 2017
Dominique B.

Lu 336 fois
Notez





Toutes les photos présentées sur ce site n'ont pour objectif que de proposer aux joueuses et à leurs parents la possibilité de voir leur équipe évoluer au sein du club. Les photos sont prises dans le cadre de matchs, d'entraînements ou de manifestations basket. Elles sont la propriété du www.lattesmontpellier-basket.com et ne servent en aucun cas à des fins commerciales. Si vous ne souhaitez pas qu'une photo sur laquelle vous figurez soit présentée sur ce site, vous pouvez en demander le retrait immédiat par mail.