Le site (non officiel) consacré au BLMA... mais pas que !

Damien LEROUX (Centre de Formation BLMA) : "L'exigence est toujours là mais je la transmet plus positivement"



J'ai l'habitude de dire que ce qui est arrivé de mieux ces dernières années au BLMA, rayon Centre de Formation, c'est la signature - officialisée mi-avril - de Damien LEROUX. Grande nouvelle : je n'ai pas changé d'avis ! Et si je n'avais pas pu/voulu/souhaité faire une première interview de Damien dès son arrivée, les vacances de Noël, la mi-saison et le long voyage à la Roche sur Yon me donnent une excellente occasion de rattraper le retard.
Et c'est toujours un plaisir tant les messages et les valeurs font du bien à entendre. Alors rendez-vous disponibles, concentrez-vous et lisez !

"Si on s’y prend bien, on peut développer une très belle structure"

• Damien, comment vas-tu ?
Tout va très bien, merci.

• Il me semble que tu avais failli venir il y a quelques années mais cela ne s’était pas fait. Pourquoi maintenant ?
˝Failli˝ n’est pas vraiment le mot. Il y avait eu des contacts mais rien de bien avancé. Pourquoi maintenant ? Le timing. J’étais dispo et le club recherchait quelqu’un. On s’est mis d’accord sur le projet. Maintenant, il ne reste plus qu’à le mettre en œuvre.

• Quelques mois maintenant après ton arrivée te sens-tu totalement intégré à la « maison BLMA » ?
Du côté Centre de Formation, je suis très bien intégré. Sur l’ensemble du club, il y a encore beaucoup de monde que je ne connais pas mais avec le temps ça va aller de mieux en mieux.

• Si tu ne devais citer qu'une seule chose positive à laquelle tu ne t'attendais pas en arrivant ici, quelle serait-elle ?
La qualité et le potentiel de la structure. Notre collaboration avec le CREPS, le lycée Jean-Mermoz et les différents intervenants médicaux, mais aussi le club, les dirigeants et j’en passe, me font dire que si on s’y prend bien on peut développer une très belle structure qui devrait permettre aux jeunes filles qui y sont de développer tout leur potentiel.

• En dehors du terrain, en quoi doit-on encore plus professionnaliser le Centre de Formation ?
Comme ça je dirais qu’il y a 2 axes :
Le 1er serait d’étoffer le staff technique. Actuellement on est 3 : Anaïs, Guillaume et moi. Avec un ou deux intervenants supplémentaires, on pourrait individualiser encore plus le travail
Le 2ème serait de trouver un ou deux clubs de l’agglomération Montpelliéraine qui désirent atteindre la LF2 ou la NF1 pour créer un partenariat. Ainsi quand les Filles quitteront le Centre de Formation et qu’elles ne pourront pas signer un contrat pro chez nous, elles ne seront pas obligées de quitter la région pour concilier basket et études. Cela permettrait également à des jeunes filles pas encore prêtes à la LFB de s’aguerrir un an ou deux avant de revenir chez nous.


• Sur le plan personnel, en quoi le Damien de Lattes est-il différent de celui de Nantes et de celui d'Aix ?
Je pense que je suis moins dur. L’exigence est toujours là mais dans ma façon de transmettre celle-ci, je mets un peu plus les formes qu’à ma période aixoise. Je la transmets plus positivement. J’ai vraiment la volonté d’améliorer cet aspect, de trouver les leviers pour transmettre l’exigence autrement que ce que je pouvais faire auparavant. J’avoue qu’il m’arrive encore de communiquer négativement mais j’y travaille…

• Venons-en aux Espoirs. Sauf erreur de ma part, tu n'as pas l'habitude de perdre autant de matchs. Est-ce difficile à vivre ?
Pour le compétiteur que je suis c’est vrai que la défaite me pèse, surtout quand elle est assortie d’une prestation qui n’est pas digne de notre niveau. J’accepte plus facilement de perdre quand on joue bien et que l’on a trouvé plus fort que nous ce jour-là. En fait, gagner ou perdre m’impacte bien sûr, mais la manière dont on joue m’affecte tout autant, voire plus. Si on gagne en jouant mal, je suis frustré. En gros, je veux gagner et bien jouer pour être satisfait !

• Et les Filles, comment le vivent-elles ? Comment trouves-tu de quoi les motiver ?
Ce qui est sûr, c’est qu’elles préféraient gagner. Maintenant, toutes ne l’encaissent pas de la même manière. Certaines arrivent à rebondir très vite, d’autres ont plus de mal à comprendre l’intérêt de persévérer... Le plus important dans ces moments-là c’est d’être au clair avec ses objectifs pour s’y raccrocher et surtout ne pas se résigner.

• Comment as-tu choisi tes 2 Capitaines Inès et Rachel ?
Ce sont deux jeunes filles qui sont des leaders naturels. Elles sont écoutées mais aussi à l’écoute. Elles sont matures, réfléchies et surtout elles ne sont pas centrées que sur elles. Elles aiment transmettre, partager et accompagner leurs partenaires vers la performance.

• Sur le strict plan comptable, on fait pourtant mieux que la saison dernière avec déjà 2 victoires au lieu d'une et des écarts réduits en NF2. Ce n'est sans doute pas suffisant pour te satisfaire mais est-ce tout de même important ?
C’est clair que ça ne me satisfait pas. C’est surtout important pour les Filles, pour leur faire comprendre que le travail paye. Mais il faut viser beaucoup plus, on ne peut pas se contenter que de ça.
Damien LEROUX aux consignes
Damien LEROUX aux consignes

"Je passe mon temps à leur demander de mettre du sens dans tout ce qu’elles font"

• Le groupe a-t-il évolué depuis le début de la saison ?
Pas sur tout, mais dans le jeu que l’on propose on est beaucoup moins égoïste, on a vraiment l’intention de se partager la balle. Il faut maintenant mettre encore plus de liant dans tout ça pour que l’on soit plus juste, plus efficace. Ces progrès sont visibles aux entraînements, j’espère que le cap du match sera bientôt franchi.

• En quoi te surprend-il ?
Bonne question… Si… mais ce n’est pas très positif malheureusement. C’est un groupe qui a un esprit assez compétitif, qui a de l’orgueil et j’adore ça. Malheureusement quand on est en difficulté, il a tendance à démissionner au lieu de se rebeller et de montrer que l’on mérite mieux que ce qui nous arrive.

• Quel est le point sur lequel tu aurais souhaité une plus grosse progression ?
Sur la justesse et le sens. Ces deux points sont essentiels pour être efficace. Les Filles vont rire en lisant ces quelques lignes mais je passe mon temps à leur demander de mettre du sens dans tout ce qu’elles font. Je crois vraiment que la performance passe par là. Il faut absolument passer ce cap si on veut franchir un palier important

• Le match de ce jeudi qui est un joli test face à une belle équipe Espoir de Roche Vendée peut-il modifier ta perception de ce début de saison ?
Pas du tout. Forcement sur le coup après le match mon sentiment sera quelque peu tronqué par le résultat mais avec le recul, il ne faudra surtout pas juger sur un match. C’est sur la durée que l’on doit juger d’une évolution.

• Sur quel plan souhaites-tu travailler sur la suite de la saison ?
On va continuer sur le travail fourni depuis le début de saison. Encore une fois, mettre du sens pour être juste et efficace. Bien entendu les outils techniques vont venir compléter leur palette offensive

• Comment jugeras-tu des progrès effectués ?
Ce sera une interprétation tout à fait subjective, mais appuyée par du factuel (mes notes, les vidéos, etc.)
Damien LEROUX ici avec Rachel ALCOVERRO
Damien LEROUX ici avec Rachel ALCOVERRO

"On voit des vrais progrès aux entraînements mais en match, on veut réussir avant de bien faire les choses"

• Venons-en aux U18. Le tandem Anaïs DEAS/Damien LEROUX fonctionne t'il a plein régime ?
C’est une première collaboration, on apprend donc encore à se connaitre. Mais plus on avance et plus il est simple de comprendre l’autre, là où il/elle veut aller...

• Avec l'œil de l'assistant que tu es sur cette catégorie, comment juges-tu la première partie de la saison ?
On est encore trop immatures. On voit des vrais progrès aux entraînements mais en match, on est débordés par les émotions de la compétition, on veut réussir avant de bien faire les choses. On ne met pas les choses dans le bon ordre. C’est parce que l’on fait bien les choses que la réussite va venir.

• Quel est ton avis sur la composition de la nouvelle poule ?
C’est une poule qui est relevée. On va devoir lutter tous les weekends si on veut gagner. Ce qui est sûr, c’est que ces oppositions nous feront progresser

• L'axe de travail en U18 sera-t-il le même qu'en Espoirs ?
L’idée est la même mais avec un niveau d’exigence plus grand sur les petits détails en Espoirs.

• Voiron en Coupe de France dès les 1/8emes, c’est « pas de bol », non ?
En effet, dans la zone sud-est, avec Lyon c’est une des oppositions les plus difficile que l’on pouvait avoir. Maintenant si on veut pouvoir prétendre à aller loin en Coupe il faut gagner de grosses équipes.

• Sur l'ensemble du groupe, quel est son côté le plus attachant ?
Ce que j’aime dans ce groupe c’est qu’elles font parfois les rebelles, les ˝wesh-wesh˝... alors qu’elles ne le sont pas du tout ! Elles me font rire avec ça.

• Et le plus énervant ou irritant ?
Le besoin de rappeler régulièrement comment bien s’entraîner pour performer. Elles le savent mais il faut les rappeler à l’ordre chaque semaine quasiment. Je ne sais pas si c’est le laisser-aller qui est récurrent chez les jeunes ou le fait qu’elles n’ont pas encore pris conscience de la nécessité des efforts demandés pour atteindre le haut niveau mais il ne se passe pas une semaine sans que je reprenne une ou plusieurs filles dans ce domaine

• Chez nos adversaires en Espoir, quelle est la joueuse qui t'a le plus impressionné ?
Il n’y en a pas une en particulier. Il y a pas mal de bonnes joueuses dans les différentes équipes mais je ne pourrais pas en ressortir une en particulier

• Sur le plan basket, que souhaiterais-tu que le Père Noël t'apporte ?
Les clés pour réussir à amener chaque joueuse au maximum de ses capacités

• Tu connais la tradition, je te laisse le dernier mot Damien…
Et bien comme d’habitude, merci Dominique de suivre ces jeunes filles avec autant de passion et dévouement.
Je te souhaite ainsi qu’à tous les lecteurs de ton site de joyeuses fêtes de fin d’année


Merci Damien pour ta disponibilité et la qualité des messages et des valeurs que tu véhicules. Bon match ce jeudi face à la Roche et bonnes vacances ensuite.

Jeudi 21 Décembre 2017
Dominique B.

Lu 2229 fois
Notez





Toutes les photos présentées sur ce site n'ont pour objectif que de proposer aux joueuses et à leurs parents la possibilité de voir leur équipe évoluer au sein du club. Les photos sont prises dans le cadre de matchs, d'entraînements ou de manifestations basket. Elles sont la propriété du www.lattesmontpellier-basket.com et ne servent en aucun cas à des fins commerciales. Si vous ne souhaitez pas qu'une photo sur laquelle vous figurez soit présentée sur ce site, vous pouvez en demander le retrait immédiat par mail.