Le site (non officiel) consacré au BLMA... mais pas que !

Final 4 Espoir, Dessislava ANGUELOVA (Mondeville) : " Il faut toujours essayer d'être une 'meilleure personne' "



La meilleure pour la fin ? Vincent JOLY, Virgile ABEL et Fred BERGER qui l'ont précédée dans ces colonnes m'en voudraient (à juste titre). C'est en tout cas une personnalité à la carrière sportive phénoménale qui représente Mondeville pour cette dernière preview d'avant Final 4 Espoirs puisque Dessislava ANGUELOVA - "Dessi" comme elle le dit elle-même sur son répondeur - ne compte pas moins de 270 sélections en équipe nationale de Bulgarie.

• Dessislava, comment allez-vous ?
Ça va. Nous sommes sur la route entre Mondeville et Mont-de-Marsan et nous sommes partis il y a environ une heure.

• Avez-vous eu le temps de fêter la victoire de samedi dernier en Coupe de France U17 ?
Ah ah pas du tout ! On s'est remises tout de suite au travail puisque les échéances se suivent les unes après les autres. Je pense qu'on fera une grosse fête quand tout sera fini et j'espère aussi qu'on aura une autre victoire à fêter en plus de la Coupe de France !

• Mondeville est sur tous les fronts : U17, Espoirs, U18… Vous aussi. Pas trop difficile à gérer ?
Non, non on a fait toute la saison pour ça ! On est bien contents d'arriver là. Maintenant, il faut s'organiser du mieux possible et surtout gérer la fatigue. Je pense qu'il n'y a que deux filles qui vont tripler. Malheureusement ce week-end on va être privés d'Ewl GUENNOC qui sera avec les pros. C'est dommage, surtout pour elle je trouve, mais l'équipe première reste la priorité et elle évolue avec cette équipe depuis novembre. Elle va nous manquer encore plus chez les U18 mais c'est normal, ça reste la priorité.
Je pose la question du calendrier : pourquoi les Final 4 U18 et Espoirs ont-ils lieu les mêmes jours que les playoffs de LFB ? Je trouve que c'est un gros problème pour les Filles qui sont dans le groupe pro sans avoir un gros temps de jeu mais qui sont privées des phases finales des compétitions de leur âge. Je trouve ça vraiment dommage.


• Le hasard fait que vous jouez Lyon sur les 3 catégories. C’est un avantage parce que cela permet de se concentrer sur un seul adversaire ou un inconvénient ?
L'avantage en fait, c'est que quand je fais le scouting de mes adversaires je ne vais pas passer 3 semaines à analyser des équipes différentes ! Mais je trouve cela quand même dommage. En Espoirs, je sais que c'est par rapport au classement mais en U18 c'est un tirage au sort et un tirage au sort que j'aurais bien aimé voir... Sans vouloir être irrespectueuse envers les autres équipes, Lyon est pour moi l'équipe la plus forte sur les 3 compétitions. Donc on joue 3 fois contre la meilleure équipe ! Mais c'est comme ça, on prend comme ça vient et on va voir ce qu'il va se passer. Mais on mène déjà 1 à 0.

• Basket Landes organise le Final 4, Lyon a dominé sa Poule de NF2, Mondeville l’a emporté en Coupe de France U17. Quel est pour vous le favori de ce plateau et pourquoi ?
Sincèrement Lyon est grand favori, loin des autres surtout en Espoirs. Mais c'est une nouvelle compétition qui commencer, très très différente ce qui s'est passé dans l'année. Le mental va jouer au moins autant que le sportif, sans compter l'état de forme et la fatigue. Sur le papier, c'est Lyon qui est favori mais à mon avis, c'est l'équipe la mieux préparée mentalement qui va gagner.

• SI vous l’emportez dimanche, vous n’aurez rien gagné, si ce n’est le droit de jouer contre une équipe qui n’a joué aucun match en NF2. Ne trouvez-vous pas ce système de compétition injuste ?
C'est comme ça, je n'ai rien contre. Mais moi je pense que c'est Nantes qui est dans une position défavorable : toute l'année elles ont joué contre des équipes très fortes et elles ont eu une saison difficile. Elles n'ont jamais joué d'autres équipes Espoirs. Je pense que ça peut leur manquer de jouer contre des Filles de leur âge. La question que je pose c'est "quelle est l'utilité de jouer en NF1 ?" La marge est trop grande.
Mais plus que le système du championnat, c'est la question du calendrier que je pose, comme je vous l'évoquais précédemment au sujet d'Ewl GUENNOC.

Dessislava ANGUELOVA, ici avec Romain LHERMITE à Bercy (photo Aline CHATEL/SportACaen)
Dessislava ANGUELOVA, ici avec Romain LHERMITE à Bercy (photo Aline CHATEL/SportACaen)
• Vous dîtes que vous êtes « compétitrice » et qu’il faut « avoir cette faim de gagner ». Beaucoup disent pourtant que dans un Centre de Formation la victoire n’est pas l’objectif principal. N'est-ce pas une contradiction ?
Moi personnellement j'étais une compétitrice, je suis toujours une compétitrice et j'ai soif de gagner. Mais dans un Centre de Formation, la chose la plus importante sans contestation est effectivement de faire progresser les Filles. Mais si dans le travail on peut communiquer cette envie de gagner, c'est encore mieux. Toute l'année on donne la chance à chaque Fille, on fait progresser tout le monde et pas une Fille par rapport à une autre. Mais quand arrivent les phases finales, il faut réussir à faire les deux : progresser mais aussi gagner. Les titres, c'est aussi important. C'est un compromis difficile parfois mais il faut y parvenir.

• Avez-vous douté à un moment ou à un autre de cette saison ?
Non non, pas du tout. Avec les jeunes, si vous doutez ils vont le sentir. Des fois on avance plus vite que d'autres et il faut surtout être patient. Le plus important c'est que les Filles soient épanouies.

• S’il n’y avait qu’un seul enseignement que vous puissiez tirer de votre incroyable carrière pour le transmettre à des jeunes joueuses de 18 ans, quel serait-il sur le plan sportif ?
Une seule chose ? L'envie de toujours faire mieux !

• Et en dehors du terrain, sur le plan humain, quel serait-il ?
Oui oui oui tout à fait. C'est valable aussi sur le plan humain. Il faut toujours essayer d'être une "meilleure personne". Il faut que les Filles soient respectueuses, aient des qualités humaines. On veut laisser cette trace sur chacune d'entre elles.

• Pour Mondeville peut-être plus que pour d’autres clubs, pour des raisons économiques, la formation est vitale. Quelle est la clé de la réussite d’un Centre de Formation ?
Oui à Mondeville c'est important pour des raisons économiques mais ça l'est aussi pour des raisons philosophiques. Ce qui est important, la clé, c'est que l'équipe première soit très liée au Centre de Formation. C'est le cas chez nous. Romain L'HERMITE est quelqu'un qui adore les jeunes joueuses, qui échange énormément, qui participe régulièrement à nos séances à nous. C'est une vraie philosophie des dirigeants aussi. Ils sont présents à tous les matchs, à tous les entraînements. Ils discutent avec les parents. Du coup, les Filles savent qu'elles sont suivies, observées et que les portes de l'équipe première leur sont ouvertes. Et pour celles qui s’entraînent avec cette équipe première, elles se sentent plus facilement à l'aise. C'est tout le monde qui est concerné.

• A termes, vous voyez-vous faire carrière dans un Centre de Formation ou ambitionnez-vous de coacher une équipe pro au plus haut niveau ?
Au début, quand j'ai passé mes diplômes, c'était pour entraîner une équipe pro. C'était mon but. Et puis en attendant, j'ai été amenée à entraîner des jeunes. Petit à petit, je me suis retrouvé là-dedans et je crois que ma vocation c'est la formation. Aujourd'hui, je ne changerai jamais ma place pour équipe professionnelle ! Bien entendu cela peut évoluer et on ne sait jamais mais je m'éclate, je suis heureuse de ce que je fais et je pense que j'en ai encore pour quelques années encore !

• Si j’ai bien lu le très beau portrait d’Aline CHATEL pour Sportàcaen, je ne peux pas terminer cette preview sans parler de votre compagnon. Quel sera le rôle de Kirkor ce week-end ?
C'est simple : c'est lui qui est en train de conduire le minibus ! Il est toujours présent, c'est mon supporter n°1 et celui de toutes mes équipes. C'était comme ça quand j'étais joueuse et ça l'est encore depuis que je suis coach. Lui, il est là pour donner son support aux Filles, il est toujours aux petits soins pour elles. Moi je me sens mieux quand il est autour de moi. Comme en plus c'était un grand sportif, il connait et il comprend l'enjeu, l'importance des compétitions. C'est un "plus" pour moi et pour toute l'équipe.

Merci Dessislava. Rendez-vous dès demain face à Lyon pour la 2ème étape de ce duel en 3 manches.

> Alerte "immanquable" : ne partez pas d'ici sans avoir lu le très beau portrait de Dessi brossé par Aline CHATEL pour SportACaen : c'est par ici...

Samedi 28 Avril 2018
Dominique B.

Lu 1074 fois
Notez





Toutes les photos présentées sur ce site n'ont pour objectif que de proposer aux joueuses et à leurs parents la possibilité de voir leur équipe évoluer au sein du club. Les photos sont prises dans le cadre de matchs, d'entraînements ou de manifestations basket. Elles sont la propriété du www.lattesmontpellier-basket.com et ne servent en aucun cas à des fins commerciales. Si vous ne souhaitez pas qu'une photo sur laquelle vous figurez soit présentée sur ce site, vous pouvez en demander le retrait immédiat par mail.