Le site (non officiel) consacré au BLMA... mais pas que !

Final 4 Espoirs, finale : C'est qui l'patron ?



C'est donc ça le haut niveau Espoirs ? Mais je n'ai plus l'habitude, moi ! Il faut prévenir avant, à froid il y a risque de blessure aux yeux, un peu comme quand on retrouve le soleil après avoir passé quelques heures dans le noir ! Après les 3 premiers matchs de ce week-end, on a de toute évidence basculé - à l'exception des arbitres malheureusement - dans une autre dimension !

C'est sans aucun doute dans ce premier quart-temps géré de manière quasi-parfaite par Lyon que la rencontre s'est jouée, Lyon ne concédant à son adversaire que 2 paniers en 10 minutes. Deux fautes commises par Jade HAMAOUI après seulement 40 secondes de jeu, le manque de réussite de Mathilde PEYREGNE, une défense de malade sur chaque centimètre carré du terrain et les balles gagnées qui en découlent, une attaque efficace au sein de laquelle Camille DROGUET se montre royale avec déjà 10 points : l'intensité de dingo mise par les Lyonnes prive les berruyères de toute possibilité. L'écart atteint même les 16 unités à 38-22 (17ème) sur deux lancers d'Amélie MARCEL. Incroyable !
Dans le camp d'en face, on se repose beaucoup sur le talentueux duo PEYREGNE/MONPIERRE pour alimenter le score. Et c'est maintenant le cas puisque Mathilde PEYREGNE a enfin débouché le cercle et qu'Océane MONPIERRE se voit accorder des fautes sur à peu près chacune de ses actions, y compris quand il n'y en a pas (7 fautes provoquées à la mi-temps, 12 au total). Mine de rien, Bourges remporte la période 22-24 et recolle jusqu'à -7 à 42-35 avant que Lyon ne vire à 44-35 à la mi-temps.

Au retour des vestiaires, Bourges poursuit sa belle série jusqu'à recoller cette fois à -2 (47-45). Mais peut-être l'effort a t'il été trop important ? Peut-être Lyon trouve t'il son second souffle ? En tout cas, l'intensité initiale revient et les Tango restent scotchées entre 45 et 49 points pendant environ 10 minutes, Lyon passant dans le même temps de 47 à 63 grâce à Camille DROGUET, Haby NIANG, Marie PARDON ou encore Monique MAKANI.

La machine de guerre lyonnaise au complet
La machine de guerre lyonnaise au complet
Le "problème" Océane MONPIERRE étant maintenant géré (0 point à 0/2, 1 rebond et 3 balles perdues en 2ème mi-temps), la différence est à nouveau faîte. Et même s'il reste 5 minutes à jouer Bourges vient de laisser passer sa chance.
Au terme d'une rencontre qui donne juste l'envie de poser son appareil photo et ses notes pour apprécier le moment, d'une opposition de style passionnante mettant face à face une formation dotée d'une joueuse hors normes - Océane MONPIERRE of course - à une autre n'ayant pas d'individualité du même acabit mais sachant passer en mode "machine de guerre", Lyon s'impose finalement 68-54 mais avec une évaluation de 62-39. Mais quel match !

Si l'on s'en tient à la philosophie - à laquelle j’adhère totalement - de Dessislava ANGUELOVA selon laquelle le vainqueur de ce week-end doit être considéré comme Champion de France Espoirs, alors Lyon est le nouveau Champion de France de la catégorie. Malheureusement il n'en est rien et les jeunes filles de Fred BERGER n'ont rien gagné d'autre que le plateau 1/4-1/2 et le droit d'affronter Nantes dans 15 jours pour l'attribution du "vrai" titre. Je trouvais ce règlement stupide avant la rencontre, je le trouve encore plus stupide après !
Rendez-vous le 13 mai à Mado-Bonnet pour LA finale !

Lyon Asvel Féminin 68 - Bourges 54 (22-10, 22-25, 10-14 et 14-5)
Pour Lyon : FRANCHELIN 6 pts, DROGUET 22 pts, WEMBANYAMA 6 pts, CHABRIER 8 pts et MARCEL 11 pts puis MAKANI 4 pts, PARDON 7 pts, NIANG 4 pts, PIPER et DEVAUX
Pour Bourges : PEYREGNE 19 pts, MONPIERRE 13 pts, KAMARA 9 pts, HAMAOUI et REVEL puis MIPOKA 5 pts, BENEDETTI 6 pts, MOREL 2 pts, TARPAU et BAROD

Les réactions d'après-match

> Coline FRANCHELIN (Capitaine Lyon) : "Cette demi-finale a été une rencontre intense de la part des deux équipes. Nous avons pris le match avec beaucoup d’envie et de sérieux. Notre physique et notre défense nous ont permi d’imposer notre jeu collectif. Malgré la remontée de Bourges, nous avons su nous remobiliser et sortir les griffes pour finir le match avec 14 unités de plus. Lyon est une équipe défensive. C’est notre point fort et c’est ce que l’on a montré tout au long de ce superbe week-end.
Je voudrais d’ailleurs souligner et remercier nos supporters présents et ceux à distance. Ils ont fait un sacré boulot ! C’est un pur bonheur en tant qu’équipe de se sentir soutenu. A la fin de ce week-end nous avons gagné le ticket pour la finale contre Nantes. C’était l’un de nos objectifs fixés en début de saison. Prendre notre revanche contre cette équipe à Lyon est une superbe opportunité pour le staff et les joueuses d’être ainsi récompensés du travail produit tout au long de l’année.
"

> Virgile ABEL (coach Bourges) : "On a mal débuté le match. Je voulais qu'on rentre beaucoup plus fort dans le match pour les faire douter mais on ne l'a pas fait. Du coup elles se sont installées dans leur match, dans leur schéma que j’appréhendais et qu'elles maîtrisent. Malgré tout on n'a rien lâché, les Filles ont fait preuve de beaucoup de persévérance puisqu'on recolle à -2. Après, c'est sans doute physiquement qu'on lâche. On a été obligé de courir après le score et je n'ai pas pu faire tourner autant que j'espérais pour avoir des joueuses un peu plus fraîches à la fin. Je regrette cette entame de match, je ne vais retenir que le cœur de la rencontre où on est dans le coup. On vit et on meurt avec ses forces et ses faiblesses. Aujourd'hui je n'ai pas pu m'appuyer sur autant de monde que je l'aurais espéré, Lyon a pu avoir un peu plus de rotations pour être plus en forme au moment où ça comptait."

Si Mondeville gagne avec une Shelby SAINT-JUSTE de gala, il y a fort à parier que Basket Landes gagnera bientôt avec une Célia CARDENAL de gala elle aussi
Si Mondeville gagne avec une Shelby SAINT-JUSTE de gala, il y a fort à parier que Basket Landes gagnera bientôt avec une Célia CARDENAL de gala elle aussi
Pour que L'issue sportive de ce week-end soit parfaite, il fallait en préambule à cette superbe finale que la "petite finale" délivre elle aussi un verdict logique. Et mes amis landais - joueuses comprises - ne m'en voudront sans doute pas de dire que tel a été le cas avec cette victoire de Mondeville sur leurs petites bleues. "Je crois que nous sommes à notre place", avouera d'ailleurs très honnêtement Claire PARISI.

Un peu comme lors de la demi-finale face à Bourges samedi (lire par ici...), c'est Basket Landes qui prend le meilleur départ : 2-6 (Claire PARISI, Alizée CARREAU et Célia CARDENAL), 6-8 (Claire PARISI à nouveau) puis 9-11 (Célia CARDENAL de loin). Mais comme la veille également cela ne dure pas puisque Mondeville recolle par Axelle BUNDGAARD (11-11) avant de passer devant grâce à une Camille HAMARD retrouvée (16-13). La différence est déjà faite et l'USOM fait maintenant la course en tête avec un écart atteignant jusqu'à 11 points sur la marque de 26-15 (Océane ROBIN) dès l'entame du 2ème quart-temps puis 17 points à 63-46 (Océane ROBIN).
C'est alors que se produisit un joli moment de révolte - peut-être celui que l'on attendait hier ? - d'autant plus joli que grandement porté par les plus jeunes et que l'on pourrait illustrer par cette réussite de Shean-Mary MASON sur une passe décisive de Célia CARDENAL pour le retour à 68-65. Las ! Les 3 dernières minutes ne permettront pas de réussir le hold-up et Mondeville s'impose logiquement 77-71.
"Demain pour nous c'est une finale", me disait hier Dessislava ANGUELOVA. C'est gagné, coach ! Si la 4ème place peut paraître frustrante pour l'organisateur landais, elle peut aussi être annonciatrice de jours heureux avec dans l'effectif des jeunes pétries de talent comme Célia CARDENAL ou Shean-Mary MASON, sans parler de Tiphaine PLANA non présente sur le plateau.

Basket Landes 71 - Mondeville 77 (15-24, 24-20, 9-19 et 23-14)
Pour Basket Landes : PARISI 16 pts, LABADIE 5 pts, CARRAU 2 pts, CARDENAL 17 pts et GREGOIRE 4 pts puis MASON 10 pts, CABE 5 pts, MEHADJI 10 pts, COSTEDOAT 2 pts et CANO
Pour Mondeville : BUNDGAARD 8 pts, FARCY 4 pts, BOUCHER 17 pts, SAINT JUSTE 15 pts et CHASSE puis DEVULDER 2 pts, HAMARD 14 pts, NIARE 2 pts, ROBIN 13 pts et EDUARDO 2 pts

La réaction d'après-match

> Claire PARISI (Capitaine Basket Landes) : "C'est une déception de terminer la saison sur deux défaites mais honnêtement je pense que nous sommes à notre place. Maintenant ça va être... les vacances ! Après il sera temps de se tourner vers l'avenir. Pour nous les 1999, il nous reste une saison en Espoirs. A nous de jouer. Avec les jeunes que l'on a, on peut encore espérer de belles choses."

Lundi 30 Avril 2018
Dominique B.

Lu 1780 fois
Notez





Toutes les photos présentées sur ce site n'ont pour objectif que de proposer aux joueuses et à leurs parents la possibilité de voir leur équipe évoluer au sein du club. Les photos sont prises dans le cadre de matchs, d'entraînements ou de manifestations basket. Elles sont la propriété du www.lattesmontpellier-basket.com et ne servent en aucun cas à des fins commerciales. Si vous ne souhaitez pas qu'une photo sur laquelle vous figurez soit présentée sur ce site, vous pouvez en demander le retrait immédiat par mail.