Le site (non officiel) consacré au BLMA... mais pas que !

Final 4 U18 : Bourges par effraction, Lyon plus régulier



Les supporters berruyers ne m'en voudront pas tant le constat fait l’unanimité : "Merci Yvanna" ont dit certains ; "c'est un petit hold-up" ont dit d'autres, "on passe par le petit trou" dit lui-même Benoit PEYROT (lire plus bas). Car les Flammes d'Emmanuel HOERTER ont chèrement vendu leur peau, c'est le moins que l'on puisse dire ! Un superbe départ avec une grosse défense (11-3 à la 5ème grâce à Alyssa BARTHELEMY deux fois, Joséphine MILLARD au "2+1" puis Eve MAHOUTOU deux fois elle aussi), Il faut dire que ça aide ! Côté Bourges, il faut attendre l'entrée en jeu d'Astrid BENEDETTI (7 points quasi-consécutifs) pour revenir dans la course et passer un court moment en tête à 13-14 (10ème). Mais voilà : tout cela est plus dû à des individualités qu'à un collectif ayant bien du mal à défendre... et tout autant de mal à attaquer (que de tirs forcés pris en désespoir de cause...). En toute logique et même si le score est maintenant plus serré, ce sont les carolomacériennes qui reprennent les commandes : 18-16, 20-19 et même 36-29 (Shayane POIROT-ALLARD). Mi-temps : 36-31.

Au retour des vestiaires, le match reprend à l'identique du début : 9-1 pour Charleville en à peine 3 minutes (Alyssa BARTHELEMY, Justine CHARBONNIER puis Eve MAHOUTOU), un score de 45-32 et un avantage pour les Blanches qui atteint cette fois les 13 unités ! Et si Charleville tenait son exploit ?
Et bien non. Car c'est le moment que choisissent Olivia YALE et Jade HAMAOUI pour inscrire quasiment 100% de leurs points de la soirée, ramenant ainsi les leurs à 47-41. Et encore n'a t'on encore pas tout vu puisque si Astrid BENEDETTI avait réussi un bon début de match avant de baisser pavillon en cours de rencontre, Yvanna ENJOLVY suit quant à elle le chemin inverse. Il faut le dire, c'est quasiment elle et elle seule qui va sortir Bourges du piège dans lequel il se dirige : pas moins de 12 points de ses 14 au total dans le dernier quart et tout simplement les 12 derniers points de son équipe ! Le croisement se fait à la 35ème minute et on ne reverra plus les Tango...

A l'issue d'une rencontre accrochée à tous les niveaux et dans tous les sens du terme et particulièrement mal gérée par les sifflets désignés pour l'évènement, c'est Bourges qui s'en sort en grande partie grâce à ses individualités. Charleville peut à la fois nourrir beaucoup de regrets - dont celui de ne pas avoir profité de son grand avantage au niveau des fautes - mais aussi être fier de ce qu'il a proposé et du cœur mis à l'ouvrage.

> Les photos de la rencontre par ici...

Flammes Carolo 62 - Bourges 66 (13-14, 23-17, 12-12 et 14-23)
Pour Flammes Carolo : CHARBONNIER 11 pts, BARTHELEMY 8 pts, MAHOUTOU 18 pts, MILARD 8 pts et DIAKITE 2 pts puis POIROT-ALLARD 8 pts, SOUFFLET 3 pts, LHUILLIER 3 pts, L. LAMBERT 1 pts, BARNWELL, RAPAILLE et M. LAMBERT
Pour Bourges : PEYREGNE 3 pts, ENJOLVY 14 pts, MIPOKA 10 pts, KAMARA et FAMIBELLE puis PREYRE 5 pts, THIEBAC 4 pts, BENEDETTI 12 Pts, ASTIER 5 pts, YALE 4 pts, HAMAOUI 6 pts et CROCIONI 3 pts

Les réactions d'après-match

> Benoît PEYROT (coach Bourges) : "On passe par un tout petit trou, je ne sais même pas où... Celui-là, on a la chance de le gagner ! Je pense qu'on fait basculer la pression sur les meneuses, on leur met la pression, on gagne 2-3 ballons et ça change dans les têtes. On a réussi à inverser la pression. On a eu beaucoup de mal à attaquer parce qu'on a manqué de discipline, on n'a pas fait ce que l'on devait. A nous de ne pas faire les mêmes erreurs demain et de faire honneur à Charleville qui aurait presque mérité de gagner cette rencontre. C'est nous qui passons mais j'ai une grosse pensée pour eux parce qu'ils ont fait leur match, ils ont vraiment fait leur match..."

> Emmanuel HOERTER (coach Flammes Carolo) : "Ça se joue à pas grand-chose... 2-3 possessions mal gérées, quelques tirs qui peuvent faire basculer mais qu'on ne met pas. Eux les mettent... On a été devant longtemps, on s'est dit à un moment qu'on pouvait même le gagner et finalement non. A chaud, dans un premier temps, c'est quand même la frustration qui domine. Mais quand on remet le truc dans son contexte, on est super fiers de ce que les Filles ont fait. Si on nous avait dit ça en début de saison, on aurait signé tout de suite. On est content de l'image qu'on essaye de donner de notre club. Maintenant, il nous reste un match pour aller chercher la médaille."

La joie d'Yvanna ENJOLY (avec AnneLise MIPOKA), les 20 points de Monique MAKANI (malgré une excellente Elisé DEVULDER) : Bourges et Lyon sont en finale
La joie d'Yvanna ENJOLY (avec AnneLise MIPOKA), les 20 points de Monique MAKANI (malgré une excellente Elisé DEVULDER) : Bourges et Lyon sont en finale
Après la finale de Coupe de France U17 remportée par Mondeville de 3 points puis la demi-finale Espoirs remportée de 4 par Lyon, les deux équipes se retrouvaient à égalité avec 1 victoire partout. Force est de constater que pour la 3ème manche, il n'y a pas eu débat : Lyon l'a emporté sans quasiment trembler et en laissant sur le banc Léa DIETRICH, Sophie BENHAROUGA et Mélissa SECCHIAROLI, excusez du peu.

0-4 (Pauline STALARS aux lancers puis Marie PARDON), 6-14 (Pauline STALARS à nouveau, Haby NIANG, Yanaëlle DEVAUX et Monique MAKANI) puis 14-23 (Coralie CHABRIER et Clarisse VERGIAT) en moins de 6 minutes : les digues sont ouvertes à Mondeville et ça va vite, trop vite. Les normandes résistent en grande partie grâce à l'excellente Elise DEVULDER et à Océane ROBIN, passent même en tête un court instant à 37-36 sur une réussite de la numéro 7 mais cela ne suffit pas sur le long terme.
Lyon reprend d'ailleurs sa marche en avant et comme la défense mondevillaise ne parvient pas à contrôler le tandem Monique MAKANI-Eve WEMBANYAMA, celui-ci s'en donne à cœur joie. La belle machine de Corentin MAHE ne sera plus jamais être inquiétée. Fin de cette rencontre sur la marque de 65-74 et une remarque s'impose : après la première rencontre de laquelle dont nous sommes sortis comme on sortirait d'une essoreuse, on a presque l'impression d'avoir eu un arbitrage niveau EuroLeague. Et ça fait du bien !

Si Lyon n'est sans doute pas la seule équipe à pouvoir mettre une telle intensité, c'est sans doute la seule à pouvoir le faire sur tout une rencontre, sans que l'on voit trop les divers changements de joueuses. De l'autre côté du terrain, Mondeville n'a pas su s'adapter ni monter son niveau de jeu à hauteur de celui d’Élise DEVULDER ou Sarah BOUCHER. Mais attention : Dessi ANGUELOVA alignait sur la feuille de match 4 joueuses de 2002 (pour 68 minutes de jeu) sur les 9 qui ont joué contre 2 à Lyon (pour 14 minutes de jeu) : il se pourrait bien que l'on entende parler pendant quelques temps encore des jeunes de l'USOM !

Mondeville 65 - Lyon Asvel Féminin 74 (20-30, 17-6, 9-18 et 19-20)
Pour Mondeville : DEVULDER 19 pts, BUSSIERE 9 pts, CHASSE 4 pts, BOUCHER 9 pts et FARCY puis DETCHART 5 pts, GOMIS 4 pts, ROBIN 15 pts et NIARE. KANOUTE, SOGHOMONIAN et GUEYE dnp
Pour Lyon Asvel Féminin: PARDON 11 pts, CHABRIER 9 pts, DEVAUX 11 pts, STALARS 4 pts et WEMBANYAMA 5 pts puis DROGUET 4 pts, MAKANI 20 pts, NIANG 8 pts, VERGIAT 2 pts, SOW et PIPER. DEMONTOUX dnp

La réaction d'après-match

> Dessislava ANGUELOVA (coach Mondeville) : "Je vaux féliciter Lyon parce que comme vous le dîtes elles ont été régulières. Je n'ai rien à dire, elles méritent largement la victoire. Nous on a été un coup bien, un coup moins bien, un coup bien, un coup pas très bien du tout. Donc avec un jeu comme ça, on ne pouvait pas espérer plus que ça. J'espère que les Filles vont se reprendre demain parce qu'il y a la petite finale à jouer et ce n'est pas rien. C'est une bonne leçon, il faut que l'on en tire quelque chose. Bien sûr je suis déçue mais c'est le sport. L'adversaire d'aujourd'hui était tout simplement plus fort que nous."

Dimanche 6 Mai 2018
Dominique B.

Lu 3644 fois
Notez





Toutes les photos présentées sur ce site n'ont pour objectif que de proposer aux joueuses et à leurs parents la possibilité de voir leur équipe évoluer au sein du club. Les photos sont prises dans le cadre de matchs, d'entraînements ou de manifestations basket. Elles sont la propriété du www.lattesmontpellier-basket.com et ne servent en aucun cas à des fins commerciales. Si vous ne souhaitez pas qu'une photo sur laquelle vous figurez soit présentée sur ce site, vous pouvez en demander le retrait immédiat par mail.