Le site (non officiel) consacré au BLMA... mais pas que !

Final 4 U18, Emmanuel HOERTER (Flammes Carolo) : "Les Filles méritent ce qui leur arrive"



Si Lyon, Mondeville et Bourges ne sont pas des novices à l'heure d'attaquer les phases finales, quand commence à se faire sentir l'odeur du sang, quand "ça compte", il n'en est pas de même pour celui qui sera en quelque sorte le bizuth de ce week-end : Charleville. L'occasion est donc belle de faire connaissance avec les Flammes Carolo par l'intermédiaire de leur coach, Emmanuel HOERTER.

• Bonjour Emmanuel, comment allez-vous à quelques jours maintenant du Final 4 U18 ?
Bonjour Dominique ! De mon côté, c'est plutôt de l'excitation que je ressens en ce moment avec ce Final 4 qui arrive

• La qualification pour ce Final 4 était-elle inscrite dans vos objectifs de début de saison ?
Du tout ! Nous gardions toujours l'idée d'y aller dans un coin de nos têtes mais sans vraiment avoir la prétention de le faire au départ. Les évènements et le déroulement général ont fait que...

• Quelles sont vos ambitions en termes de résultat ? A quoi jugerez-vous ce week-end réussi ?
De notre côté, il est quelque part déjà réussi puisque l'on peut s'inviter dans le dernier carré du championnat poule Haute. Après, l'appétit ne vient-il pas toujours en mangeant ?

• Quel est pour vous le favori de ce Final 4 ?
L'Asvel a fait fort lors des finales Espoirs, je les pense très costaud notamment sur ce championnat U18

• Sauf erreur de ma part, cela fait quelques temps que les Flammes n’étaient pas présentes à ce niveau (voire jamais ?) Est-ce le bénéfice d’une génération meilleure que les précédentes ou cela s’inscrit-il pour le club sur un plus long terme ?
C'est la première qualification au Final4 "cadettes" de l'histoire du club au niveau Championnat de France. Je crois que tout est question de contexte et nous avons effectivement une génération intéressante, qui pousse, alors que certains de nos concurrents ont dû se renouveler de manière assez conséquente. Nous souhaitons bien sûr continuer à jouer les premiers rôles de sorte à maintenir une qualité de travail pour les joueuses.

• Vos résultats en U18 arrivent au milieu d’une superbe saison des Pros : 1/2 finale de playoffs et finale de la Coupe à Bercy. N’avez-vous par peur qu’ils passent inaperçus ?
Non car les superbes résultats des pros commencent quasiment à devenir "normaux" même s'ils restent toujours en haut de l'affiche. Elles sont l'image première et le moteur du club. Je me poserai cette question le jour où nous serons régulièrement, nous aussi, tout en haut. Même si la priorité reste avant tout pour nous de faire progresser et de "sortir" des joueuses et non pas les titres

• En termes de résultats, vous n’avez pas été trop inquiété : 1 seule défaite à la SIG et plus de 30 points d’écart en moyenne. Les victoires faciles permettent-elles de travailler sans se soucier du résultat ou sont-elles dangereuses parce qu’elles ne préparent pas les Filles à jouer dans l’adversité ?
La première partie de saison n'a effectivement pas été trop compliquée étant donné qu'il nous fallait produire du contenu en assurant une place parmi les trois premières de la poule. Je pense en revanche que cela a été bien plus difficile qu'il n'y paraît sur le début 2018 : accrochés au Hainaut (défaite 46-54), nous étions déjà en ballottage plutôt défavorable. La suite ? Beaucoup de matchs qui se sont joués à peu de choses, en étant des tournants de la qualification : à Arras après prolongation, contre Villeneuve en défendant le tir de l'égalisation qui les aurait maintenus en course, à la SIG qui nos qualifié définitivement... Les Filles ont fait preuve d'un courage remarquable et méritent ce qui leur arrive.

• En Coupe de France U17 vous avez été éliminés dès les 1/8èmes par Villeneuve d’Ascq que vous avez pourtant battu 2 fois en championnat. Que s’est-il passé ?
Le plateau était pour nous plutôt difficile : d'abord le Hainaut en 16e, puis Villeneuve le lendemain. Avec les départs des Filles nées en 99, nous avons dû compter sur plus d'arrivées (7 au total) que l'autorise le règlement pour un match. Deux matchs de ce niveau à la suite, à 8, c'est délicat.

Emmanuel HORTER, coach des U18 de CHarleville. Pour l'exploit ? (photo ! page FB de E. Hoerter)
Emmanuel HORTER, coach des U18 de CHarleville. Pour l'exploit ? (photo ! page FB de E. Hoerter)
• Quel a été pour vous le moment-clé de cette saison ?
Je pense que nôtre défaite au Hainaut, qui avait très bien négocié sa rencontre, nous a paradoxalement mis en course pour le pari fou du Final 4. S'en sont suivies une victoire solide à Villeneuve qui nous remet en route puis une deuxième de suite, à Arras cette fois-ci, qui nous fait prendre conscience de la situation en nous remettant en vraie bonne position pour la qualification à ce Final 4.

• Que savez-vous de Bourges, votre adversaire ?
Bourges reste un Centre de Formation qui compte et s'inscrit comme une référence depuis un certain moment maintenant.

• Qu’avez-vous mis en place de particulier pour préparer ce Final 4 ?
Déjà, le déplacement est un peu exceptionnel pour nous ! Sinon c'est une compétition très intéressante sur l'idée de la formation : préparer les matchs, donner des consignes particulières, vite transiter d'un adversaire à l'autre, gérer son stress grandissant... Je pense que c'est un très bel exercice qui peut aider les Filles à la réflexion et à l'appréhension de futurs rendez-vous de fin de saison qui sont l'essence de notre sport

• Je suppose que jouer à Roquebrune, « tout près » de Charleville, vous réjouit ?
C'est sympa de se dire que l'on va sortir de notre cadre habituel. Et Roquebrune, il doit bien y avoir pire comme destination, non ? Si les déplacements nous faisaient peur, nous n'aurions jamais fait de basket je suppose !

• A titre personnel, quel genre de coach êtes-vous sur le plan basket (plutôt offensif, défensif, libre etc…) et sur le plan humain (distant, proche…) ?
Je pense avant tout que le jeu appartient aux joueurs. J'essaye donc de donner le maximum d'outils (aussi bien techniques que tactiques, dans la compréhension du jeu, etc, etc...) car je suis totalement en phase avec l'idéal évoqué par Claude ONESTA avec les Experts : faire une équipe qui peut arriver à s'adapter continuellement au cours de la rencontre. Au moins, si je n'ai plus de temps mort, nous ne sommes pas coincés ! Je crois intéressant dans le développement d'une joueuse d'avoir constamment à analyser la situation sur le terrain et vouloir y apporter une réponse.
Sur le plan humain, avant d'être coach U18, je suis l'assistant du Centre de formation (selon les termes fédéraux). Je fais donc en sorte de rester proche de tous les éléments le composant car ma mission consiste à pouvoir maintenir un échange productif entre joueuses, parents, bénévoles et coaching staff, et ce tout au long de l'année.


• Je vous laisse le dernier mot, Emmanuel…
Un petit mot de remerciement, Dominique, pour faire un peu de lumière sur cette compétition.

Attention : la saison dernière, c'est l'équipe surprise de la Roche Vendée qui a été sacrée. Nul doute qu'Emmanuel HOERTER signerait tout de suite pour une issue identique. Premier élément de réponse samedi, à l'issue de la demi-finale face au Bourges de Benoît PEYROT (lire par ici...)

Vendredi 4 Mai 2018
Dominique B.

Lu 1608 fois
Notez





Toutes les photos présentées sur ce site n'ont pour objectif que de proposer aux joueuses et à leurs parents la possibilité de voir leur équipe évoluer au sein du club. Les photos sont prises dans le cadre de matchs, d'entraînements ou de manifestations basket. Elles sont la propriété du www.lattesmontpellier-basket.com et ne servent en aucun cas à des fins commerciales. Si vous ne souhaitez pas qu'une photo sur laquelle vous figurez soit présentée sur ce site, vous pouvez en demander le retrait immédiat par mail.